Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 (3ème journée) FCG – Carcassonne 31- 18

Par • 12 Nov, 2010 • Catégorie: Rugby

Parfois séduisants, souvent laborieux, les rugbymen grenoblois s’offrent un bon bol d’air frais en gagnant leur premier match de la saison, avec le point de bonus offensif, face à un promu carcassonnais qui aurait mérité mieux.

A Grenoble, stade Lesdiguières, Grenoble bat Carcassonne bat Grenoble 31-18 (mi-temps : 18-9). Arbitre : M. Datas (comité Armagnac-Bigorre).

Les points pour Grenoble : 3 essais Human (31′, 36′), de pénalité (72′) ; 2 transformations Stewart (36′), Teague (72′); 4 pénalités de Stewart (7′, 12′), Teague (71′, 79′).
Les points pour Carcassonne : 4 pénalités Garcia (20′, 23′), Solana (39′), Rosalen (60′) ; 2 drops Rosalen (50′, 63′).
Cartons jaunes : Lazzarotto (25′, anti-jeu) pour Carcassonne.
Évolution du score : 3-0, 6-0, 6-3, 6-6, 11-6, 18-6, 18-9 (mi-temps), 18-12, 18-15, 18-18, 21-18, 28-18, 31-18

FCG : Dalla-Riva – Human, Hunt, Jahouer, Daunivucu – (o) Stewart (Teague, 67′), (m) Senio (Lison, 75′) – Driollet, Chaplain (Talasinga, 75′), Maréchal (Best, 14′) – Farley (cap.), Hulme – Mutapcic (David, 73′), Lozupone (Bianchin, 53′), Chéron (Edwards, 37′ ; Chéron, 74′).

Carcassonne : Solana – Lazzarotto, Molinier (Morel, 60′), Le Bourhis, N’Gog – (o) Garcia (Rosalen, 47′), (m) Mahé (Ripert, 76′) – Etien (Teyssier, 75′), Baradat (cap.), Koffi – Guicherd (Guirannet, 51′), Poux – Ben Bouhout (Zanouni, 75′), Cidre (Sidobre, 60′), Delboulbès (Palomera, 65′).

Le patient grenoblois n’est pas encore guéri. C’est une évidence. Fragilisé après la perte de ses deux premières sorties de la saison, le FCG est encore perclus de doutes. Alors que son entame aurait dû le lancer sur de bons rails. Alors que ses 12 points d’avance peu avant la mi-temps auraient dû le mettre abri.
Mais non. La conquête (surtout la touche) a une nouvelle fois défailli. Les pieds ont tremblé. Les transmissions se sont faites moins sûres. Le club de Marc Chérèque a frôlé la correctionnelle. Une troisième défaite consécutive, au-delà du bilan comptable désastreux pour un candidat à la montée, aurait certainement eu des répercussions, notamment sur le staff en place. Le patient grenoblois n’est pas encore guéri. Mais au moins a t-il fait un premier pas vers son rétablissement.

Si les Audois tiraient les premiers – Garcia ratant une pénalité pourtant située à 30m face aux perches – le FCG réalisait une excellente entrée en matière, envoyant beaucoup de jeu avec notamment un très bon Stewart dans ce domaine. Les ambitions alpines, qui s’appuyaient sur une conquête impeccable, étaient d’ailleurs rapidement récompensées par deux pénalités de l’ouvreur.
Ce début de partie mettait aussi en évidence les qualités au pied et de relance de Dalla-Riva, titulaire à l’arrière pour la première fois de la saison.
Mais les vieux démons isérois en touche refaisaient vite surface, les pensionnaires de Lesdiguières perdant trois ballons consécutivement sur leurs propres lancés. Garcia enquillait 6 points et Carcassonne revenait à égalité.
Le tournant de la partie avait lieu à la demi-heure de jeu. Lazarotto se mettait à la faute après une pénalité vite jouée à la main par Jahouer et écopait logiquement d’un carton jaune. Le FCG profitait de son avantage numérique pour percer à deux reprises les remparts carcassonnais. Après une percussion de Hulme, le ballon sortait rapidement. Stewart sautait Hunt pour servir Jahouer qui, sur un pas, décalait Human pour son premier essai de la saison.
Hunt y allait ensuite de son petit numéro avant d’offrir un doublé au Sud-Africain. Stewart transformait ce second essai en coin pour offrir un avantage de 12 points à sa formation.
Et ce n’était pas la pénalité de 45m de Solana juste avant la pause qui gâchait le plaisir du nombreux public présent.
Le début de seconde période des Isérois, si. Ces derniers étaient souvent pénalisés mais profitaient de la maladresse du buteur adverse. Jusqu’à l’entrée de Rosalen qui claquait deux drops et une pénalité pour ramener son équipe à égalité.
Logiquement devenus fébriles, les joueurs de Corrihons et Begon trouvaient pourtant les ressources nécessaires pour faire la différence. Après une première pénalité de Teague, l’arbitre leur offrait un essai de pénalité plutôt généreux alors que les Audois venaient de se mettre à la faute à quelques centimètres de leur ligne d’en-but. Cette fois-ci, la messe était dite, Teague s’offrant même trois points supplémentaires.
Les Grenoblois pouvaient souffler. Il leur faudra maintenant confirmer la semaine prochaine avec la réception de Bordeaux-Bègles.

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire