Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 (journée 12) FCG – Saint-Étienne 43-6

Par • 27 Nov, 2010 • Catégorie: Rugby


En supériorité numérique pendant près de 70 minutes, le FCG a logiquement remporté une victoire bonifiée contre la lanterne rouge du championnat de Pro D2.

A Grenoble, Stade Lesdiguières, Grenoble bat Saint-Étienne 43-6 (mi-temps : 10-3). Arbitre : M. Gonthier (Poitou-Charente). 3000 spectateurs environ.

Les points pour Grenoble : 6 essais de Pelissié (26′), Bianchin (49′, 63′, 69′), Dupont (75′), Daunivucu (79′) ; 5 transformations de Dalla-Riva (26′, 47′), Stewart (69′, 75′, 79′) ; 1 pénalité de Dalla-Riva (21′).

Les points pour Saint-Étienne : 2 pénalités de Grimaud (39′, 44′).

Évolution du score : 3-0, 10-0, 10-3, 10-6, 17-6, 22-6, 29-6, 36-6, 43-6

Carton jaune : Aguillon (54′-64′) à Grenoble ; Fatafehi (62′-72′) à Saint-Étienne.
Carton rouge : Koita (12′) à Saint-Étienne.

FCG : Dalla-Riva (Stewart) – Dupont, Hunt, Aguillon (Daunivucu), Human – (o) Gengenbacher , (m) Pelissié (Senio) – Best, Chaplain (Pollard), Bernard – Farley (cap.), Sigoire (Kietaka) – Edwards (Chéron), Lozupone (Bianchin), David (Mutapcic).

CASE : Grimaud – Pautric, Esteves, Fatafehi, Sarthou – (o) Baron, (m) Lopez – Dridi, Parent, Afeaki – Koita, Seguin – Jourdain, Wende (Blanchard), Garcia (Ney).

Pas grand chose à retenir de cette victoire bonifiée du FCG. Elle était attendue. Elle a été très grandement facilitée par l’exclusion précoce de Keita. Pour la manière, il faudra en revanche attendre ; les conditions difficiles sont un élément à évidemment prendre en compte mais elles n’excusent pas tout.
Un pack dominant (dès avant la sortie du deuxième ligne ligérien), une paire de centre en jambes et une charnière qui a cherché à dynamiser le jeu ont été les seuls points réellement satisfaisants. Il faudra montrer bien plus à Aurillac lors de la prochaine journée.

Les 30 acteurs avaient énormément de mal à se mettre en route, probablement à cause du froid, notamment les buteurs (Dalla-Riva deux échecs, Grimaud un, Baron un) qui s’illustraient par beaucoup de maladresses lors de premières tentatives pourtant réalisables.
Après un premier quart d’heure constellé d’erreurs des deux côtés, le FCG prenait enfin l’avantage grâce à une pénalité de Dalla-Riva, profitant de la supériorité de son pack (et d’une supériorité numérique,Koita se faisant exclure pour brutalité).
De quoi lancer définitivement la machine alpine ? Pelissié aplatissait en tout cas peu après entre les perches, après un bon travail préparatoire d’Hunt. Mais c’était tout, trop d’approximations empêchant les pensionnaires de Lesdiguières de s’envoler au tableau d’affichage. C’était même les 14 Stéphanois qui réduisaient la marque juste avant la mi-temps grâce à Grimaud.
L’arrière ligérien remettait ça au retour des vestiaires après un premier échec. C’en était trop pour les partenaires de Farley qui se révoltaient enfin dans le sillage d’Aguillon. Suite à une pénaltouche, Thomas Bianchin, entré à la mi-temps, était poussé derrière la ligne. L’exclusion temporaire d’Aguillon rééquilibrait les débats avant qu’un Stéphanois ne soit à son tour sanctionné pendant 10 minutes. Le talonneur isérois en profitait pour inscrire deux nouveaux essais, assurant ainsi le point de bonus offensif. Dupont et Daunivucu parachevaient le travail, donnant au score une allure de correction un brin trompeuse vu les circonstances.

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire