Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 (Journée 19) Bordeaux-Bègles – Grenoble 25-22

Par • 31 Jan, 2011 • Catégorie: Rugby

Les rugbymen grenoblois ont terminé leur terrible mois de janvier en récoltant un précieux point de bonus défensif à Bordeaux. Mais une bien meilleure opération au classement n’est pas passée loin. Le FCG demeure toutefois 3ème.

A Bègles, stade André Moga, Bordeaux-Bègles bat Grenoble 25-22 (mi-temps : 16-12). Arbitre : M. Attalah (France-Comté). 8000 spectateurs environ.

Les points pour Bordeaux-Bègles : 1 essai de Jagr (18′); 1 transformation Fraser (18′) ; 6 pénalités Fraser (9′, 17′, 22′, 48′, 70′, 75′).

Les points pour Grenoble : 1 essai Chaplain (60′) ; 1 transformation Stewart (60′) ; 5 pénalités Stewart (7′, 29′, 35′, 37′, 50′).

Bordeaux-Bègles : Ferrères – Jagr (Carballo, 60′), Mailei, Vermis, Lilo – (o) Fraser, (m) Adams – Léo (Treloar, 59′), Clarkin, Chalmers – S. O’Connor, Purll (Ternisien, 59′) – Davies (Neveu, 65′), Avei, Labbé (Badel, 47′).

Grenoble : Gengenbacher – Daunivucu, Jaouher, Hunt, L. Dupont – (o) Stewart (Teague, 75′), (m) Senio (Pelissié, 52′) – Veyret (Chaplain, 60′), Kietaka, Bernard – Sigoire, Hulme – Edwards (Lakepa, 60′), Lo Zupone (Bianchin, 47′), David (Mutapcic, 47′).

Évolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 13-3, 16-3, 16-6, 16-9, 16-12 – mi temps – 19-12, 19-15, 19-22, 22-22, 25-22.

La défaite à Bègles laisse des regrets et de la frustration. C’est certainement la preuve que les attentes autour du FCG grandissent au fur et à mesure que la saison passe. Après le nul du match aller, beaucoup se serait satisfait d’aller chercher un point lors de ce déplacement périlleux. Mais Grenoble a grandi, un point ne lui suffit plus et cette défaite « tout bonus » (un point défensif pris et pas de point offensif pour les Girondins) a un léger goût amer.
Pourtant les joueurs de Corrihons et Bégon se déplaçaient chez les 4èmes du classement qui restaient sur un récital face à Oyonnax, jusqu’alors meilleure défense de Pro D2. Pourtant les Isérois ont dû se passer à la dernière minute – en plus de tous leurs blessés de longue date – de leur indispensable capitaine Andrew Farley, parti au chevet de sa femme pour un heureux événement. Une absence d’autant plus préjudiciable que le second ligne est le principal capteur de ballons en touche et que Bordeaux est probablement la meilleure équipe du championnat dans ce secteur de jeu.
Mais le FCG a fait fi de tout cela et sans un essai généreusement accordé aux Bordelais malgré un en-avant flagrant, sans une fin de partie mal gérée, sans quelques petites erreurs individuelles, il aurait pu repartir avec les points de la victoire. De touts petits manquent qui peuvent laisser optimiste pour la fin de saison.
Sur la pente ascendante collectivement, le FCG peut également compter sur les progrès affichés par certains joueurs clés, un peu en dedans au début de saison et qui semblent trouver leur rythme de croisière. L’exemple le plus marquant est sans doute Blair Stewart, auteur d’un sans faute dans ses tentatives au pied et très utile dans l’animation et dans son jeu au pied de déplacement.
Les demies sont dans le viseur, reste à aller chercher l’avantage du terrain et pourquoi pas se prendre à rêver de mieux en cas de ralentissement des deux équipes de tête.

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire