Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Baseball – softball Présentation du club des Grizzlys de Grenoble

Par • 2 Fév, 2011 • Catégorie: A la une, Divers

Sport roi aux États-Unis, le baseball est en revanche beaucoup plus confidentiel dans notre pays. Cela n’empêche pas d’avoir ses fans dans la capitale des Alpes et un club, dont l’équipe fanion évolue en Nationale 1. Présentation des Grizzlys avec Thomas Lavergne, le coach des Seniors.

Thomas, peux-tu déjà nous parler de ta fonction au sein du club ?
« Je suis en charge des Seniors/Espoirs en compagnie de Vincent Costes, qui a plus un rôle de manager général. Je m’occupe notamment plus précisément de l’organisation et de l’entraînement de l’équipe 1 qui évolue en Nationale 1, l’équivalent d’une seconde division. »

Depuis quand existe les Grizzlys et combien de licenciés le club compte-t-il aujourd’hui ?
« Le club de Grenoble a été créé en 1985 et nous comptons aujourd’hui un peu plus de 100 licenciés. Notre nombre d’adhérents est très fluctuant : on a eu une période faste au début des années 90, puis un gros creux, de nouveaux beaucoup de licenciés autour de 2000 avant une longue baisse et là cela repart un peu. Cette remontée est liée à l’ouverture d’une école pour les jeunes qui peuvent s’y inscrire à partir de 3 ans. D’une manière générale, comme on ne bénéficie pas de l’aura de certains évènements internationaux, cela dépend énormément de nos actions de promotion auprès du public. »

Quel est le profil type de la personne qui vient jouer au baseball chez les Grizzlys aujourd’hui ?
« On a un peu de tout ! Il y a des gens pour qui cela correspond seulement à la pratique d’un sport ou d’un loisir. Mais on a aussi de vrais passionnés, des gens qui s’abonnent pour suivre les matchs de la MLB (la ligue américaine, ndlr) sur internet. D’autres pour qui le baseball fait partie d’un ensemble « style de vie à l’américaine ». On a aussi de temps à autres des joueurs étrangers, en France pour leurs études ou leur travail, qui nous apportent beaucoup et tirent le club vers le haut. On a déjà ainsi eu des Américains, un Japonais, un Cubain… Cette année, nous avons un Vénézuélien qui est étudiant à l’INPG. Dans son pays, ils naissent soit avec un ballon, soit avec un gant… C’est un vrai plus pour l’équipe. »

Justement, l’équipe fanion évolue en N1, peux-tu nous la situer un peu plus précisément ?
« La N1 correspond comme je le disais à une deuxième division. Il y a trois ans, nous avons joué les play-off mais lors des deux dernières années, nous avont fait les play-down pour le maintien. Cette année notre objectif va être différent puisqu’il y aura une refonte des championnats l’an prochain pour apporter une meilleure visibilité. Il faudra que l’on termine à l’une des deux premières places de notre poule pour être sûr de se maintenir. Si nous finissons troisièmes, nous disputerons une Coupe de la Ligue dont seuls les finalistes évolueront à ce niveau l’an prochain. »

Comment se déroule la saison ?
« On va commencer le 3 avril avec un déplacement à Beaucaire. La saison régulière finira fin juin. Les play-off/down débutent en juillet puis on fait un break en août avant de reprendre en septembre. C’est sportivement assez « chiant », le calendrier doit s’adapter aux vacances et c’est parfois difficile de re-mobiliser tout le monde en septembre. On dispute au total une vingtaine de matchs par saison. »

Un mot sur les autres équipes du club ?
« Notre réserve évolue en championnat régional. C’est une pépinière pour nos jeunes Espoirs avec également quelques Seniors. Les cadets évoluent en régional également et sont champions Rhône-Alpes en titre. Les Minimes disputeront pour la première fois cette saison le championnat régional. Les « Oursons » sont eux plus dans une optique initiation/loisir. Enfin, nous avons trois équipes de softball : garçons, filles et mixte. »

Comment doit s’y prendre une personne intéressée pour rejoindre le club ?
« Le mieux c’est de venir à un entraînement ou à un match pour voir comment ça se passe. De mars à octobre, nous nous entraînons à l’Ile d’Amour. Le reste de l’année, on bouge entre plusieurs salles. En ce qui concerne le matériel, nous prêtons battes, gants à qui le souhaite. Généralement les joueurs préfèrent avoir leur propre gant c’est un peu comme des « crampons » pour les footballeurs. Ceux qui sont intéressés peuvent se rendre sur notre site (voir le lien ci-dessous) où ils trouveront toutes les infos nécessaires. »

Sur le même sujet :
Edito : Born in the USA
Le cheerleading

Pour en savoir plus :
Le site des Grizzlys

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire