Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Rugby Pro D2 (20ème journée) FCG – Aix-en-Provence 67-18

Par • 6 Fév, 2011 • Catégorie: A la une, Rugby

Les rugbymen grenoblois ont surclassé leurs homologues du PARC, inscrivant la bagatelle de 10 essais. Presque trop facile pour être productif même si une victoire bonifiée est toujours bonne à prendre.

A Grenoble, stade Lesdiguière, Grenoble bat Aix 67-18 (mi-temps : 27-6). Arbitre : M. Nicolas Datas (Armagnac Bigorre). 4500 spectateurs environ.

Les points pour Grenoble : 10 essais de Daunivucu (9e, 58e), Talasinga (16e), Gengenbacher (30e), pénalité (36e), Bernard (41e), Human (46e, 79e), Hunt (51e), Dalla-Riva (75e) ; 7 transformations de Teague (9e, 36e, 41e, 46e, 51e, 76e, 80e) ; 1 pénalité de Teague (4e).

Les points pour Aix-en-Provence : 2 essais de Gautherie (44e), Wyatt (74e) ; 1 transformation de Lescalmel (74e); 2 pénalités de Lescalmel (14e, 20e).

Carton jaune : Gautherie (48e) à Aix-en-Provence

Évolution du score : 3-0, 10-0, 10-3, 15-3, 15-6, 20-6, 27-6, 34-6, 34-11, 41-11, 48-11, 53-11, 53-18, 60-18, 67-18


FCG : Gengenbacher – Human, Hunt, Jahouer (Lison, 55e), Daunivucu (Dalla-Riva, 70e) – (o) Teague, (m) Pelissié (Senio, 52e)– Bernard, Talasinga (Chaplain, 52e), Alexandre – Farley (cap.), Hulme (Sigoire, 41e) – Mutapcic (David, 55e), Bianchin (Lo Zupone, 48′), Lakepa (Chéron, 48′).

PARC : Lescalmel – Gautherie, Noutary (cap.) (Mabilon, 65′), De Beer (Taylor, 59′), Berrabah – (o) Lancelle, (m) Besson – Morelli, Rokobaro (Beun, 48′), Longepée – Michaux (Santoni, 48′), Wyatt – Naulleau, Heké, Cherrier (Carrat, 67e).

Pierre Rochette, ancien de la maison aujourd’hui expatrié en Provence, avait prévenu dans la presse, avant la rencontre, que le déplacement dans la capitale des Alpes n’était pas une priorité absolue pour le PARC, qui ne jouerait en outre pas son maintien pour l’occasion. En clair, les visiteurs ont clairement fait l’impasse (Gwendal Ollivier n’était pas du déplacement, seuls 22 joueurs étaient sur la feuille de match), préférant se concentrer sur les matchs autrement plus décisifs pour eux qui s’annoncent contre Colomiers et Dax.

Cela n’enlève rien au mérite du FCG qui s’est montré sérieux du début à la fin. Mais quels enseignements tirer de cette rencontre ? Le bilan comptable d’abord est très bon avec une victoire bonifiée qui permet à Grenoble de faire le trou sur ses poursuivants (Bordeaux a perdu à Lyon) et de rattraper un peu Albi (qui a perdu également). Ensuite, certains joueurs ont pu emmagasiner du temps de jeu. Alexandre a ainsi pu jouer 80 minutes et prendre certains repères avec ses nouveaux coéquipiers dans un contexte facile. Sa prestation fut d’ailleurs tout à fait honnête pour un joueur là depuis à peine une semaine. Human, de retour de blessure, a également montré que sa vista était toujours présente avec deux essais à son crédit. Mais le principal bénéficiaire de ce petit galop d’entraînement fut certainement Teague. L’ouvreur, en concurrence avec Stewart et Gengenbacher, jouait là une de ses dernières cartes pour marquer des points aux yeux de ses entraîneurs. S’il faut relativiser compte tenu de l’adversité qui ne lui a pas mis beaucoup de pression, Teague a été un excellent animateur de jeu, dynamisant, percutant, souvent juste dans ses choix à quelques exceptions près et inspiré dans son jeu de déplacement au pied. Ses tentatives face aux perches ont également connu un excellent pourcentage de réussite. Voilà qui va offrir encore davantage de choix aux coachs isérois.

Enfin, même si là encore il faut relativiser compte tenu du niveau d’Aix sur ce match, le FCG présente un profil complet avec un pack très dominateur (et plutôt à son avantage depuis le début de la saison) et des arrières qui ont des cannes. La capacité de perforation des trois-quarts isérois, qui permet de ne pas avoir à multiplier les temps de jeu pour provoquer des brèches, fait mal. Grenoble est d’ailleurs l’équipe qui a marqué le plus d’essai dans ce championnat de Pro D2.

Sur le match en lui même, Aix-en-Provence a fait illusion pendant à peu près 3 minutes, le temps que le pack alpin plie son homologue – et avance de 15 mètres – sur la première mêlée du match. Il était alors déjà acquis que l’après-midi allait être très longue pour les Provençaux.

Le PARC ne manquait pourtant pas d’ambitions dans le jeu, malgré quelques cafouillages, et aurait mérité de les concrétiser au tableau d’affichage. Mais ce dernier était d’abord garni par les locaux avec une première pénalité de Teague puis un essai de Daunivucu qui filait le long de la ligne, échappant à plusieurs adversaires.

Lescalmel, en réussite, engrangeait bien quelques pénalités mais l’écart se creusait irrémédiablement avec trois nouveaux essais isérois. Après introduction Besson (!), la mêlée grenobloise récupérait le cuir et envoyait Talasinga derrière la ligne. Puis Gengenbacher allait à dam après avoir laissé sur place ses défenseurs. Enfin, la mêlée aixoise était de nouveau punie et logiquement sanctionnée d’un essai de pénalité. Malgré une opportunité – mal négociée – sur pénaltouche, les visiteurs regagnaient les vestiaires avec déjà 21 points de retard (27-6).

L’essai de Bernard dès le coup d’envoi du second acte, éteignait les derniers espoirs provençaux. Gautherie sur son aile s’arrachait pour adoucir un peu la pilule. Vainement. Le FCG reprenait sa marche en avant. Human y allait d’abord de son petit essai puis les pensionnaires de Lesdiguières profitaient du jaune de Gautherie pour poursuivre leur correction avec deux réalisations d’Hunt et Daunivucu. Plus de 50 points à l’heure de jeu, l’addition était lourde.

Le match baissait légitimement d’intensité avant un ultime rush dans les dernières minutes. Aix faisait le forcing et les efforts des visiteurs étaient récompensés par un essai de Wyatt. Le dernier mot revenait quand même au FCG avec deux nouveaux essais de Dalla-Riva et Human.

Les réactions :

Fabien Alexandre : « Pour ma première, le match a été superbe, les conditions idéales pour jouer avec une équipe d’Aix qui a fait du jeu jusqu’à la fin aussi. J’ai eu la chance de rester sur la pelouse tout le match. Je me suis senti bien physiquement, un peu dans le dur peut être mais le rythme revient petit à petit. C’est en jouant qu’on prends de l’assurance et de la caisse. Le staff et les joueurs ont tout fait pour que j’aborde cette rencontre dans les meilleures conditions. On a travaillé quelques lancements spécifiques pour que je puisse bien les avoir, ça c’est bien passé. Il y a toujours un peu pression pour un premier match. Les coaches nous avait bien mis en garde cette semaine sur une équipe d’Aix revancharde, avec quelques anciens grenoblois et groupe remanié donc des joueurs qui veulent montrer qu’ils peuvent avoir leur place. On a bien attaqué le match. Le seul point négatif est qu’on s’est montré un peu trop laxiste en défense en ne plaquant pas suffisamment aux jambes. C’est un point à travailler. On sait que Lyon sera une toute autre position face à une équipe plus solide devant que ce soit en touche et et surtout en mêlée. Là, notre objectif des 5 points est rempli, le derby sera une toute autre affaire. »

Rory Teague : « C’est un bon match d’entraînement pour les buts ! Il y a eu un gros boulot des avants avec le ballon toujours dispo’ pour le demi de mêlée. C’était vraiment facile pour la charnière. De jouer en avançant, c’est bon pour les lancements. Les 5 points sont importants, on a marqué beaucoup d’essais, on peut être satisfait. Concernant les passes au pied pour Jone (Daunivucu, ndlr), quand la défense est serrée il appelle souvent. Wylie (Human, ndlr) le fait aussi mais je n’ai pas eu l’occasion de le faire pour lui. »

Crédit photo : Peppino

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire