Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 (J29) : FCG – Dax 31-24

Par • 2 Mai, 2011 • Catégorie: A la une, Rugby

Malgré une entame de match plutôt catastrophique, les Grenoblois ont su se montrer beaucoup plus réalistes que leurs adversaires pour s’imposer à Lesdiguières, pour le dernier match à domicile de la phase régulière.

A Grenoble, stade Lesdiguières, le FCG bat l’US Dax 31-24. Score à la mi-temps : 21-14.

Les points pour Grenoble : 4 essais : Pelissié (2), Gengenbacher, Dalla-Riva. 4 transformations : Stewart (3), Dalla-Riva. 1 pénalité : Stewart.
Carton jaune : Lakepa.

Les points pour Dax : 2 essais : Beal, de pénalité. 1 transformation : Apanui. 3 pénalités : Apanui.
Carton jaune : Beal.

Évolution score : 0-3, 0-6, 0-11, 7-11, 7-14, 14-14, 21-14, 21-17, 24-17, 31-17, 31-24.

Condamnés à ramener au moins un point pour garder un espoir de maintien, les Dacquois semblaient bien plus concernés que leurs hôtes lors des premières minutes du match. Avec une première pénalité inscrite dès la première minute de jeu, Dax montrait qu’une partie de son destin en Pro D2 se jouait sur le terrain grenoblois. Beaucoup plus tranchant, les Landais allaient doubler la mise peu de temps après. Et comme si cette entame amorphe du FCG ne suffisait pas, le premier essai de la rencontre était à mettre au crédit des visiteurs par le biais de Beal (8 minutes, 0-11). Les nombreuses fautes et imprécisions grenobloises faisaient la part belle à l’US Dax, qui se servait justement du vent pour jouer dans le camp adverse.
Le FCG, atteint dans son orgueil, commençait à relever son niveau de jeu et offrait à son public les premiers véritables enchainements de la partie. Et la défense dacquoise craquait à la vingt-cinquième minute, quand Pelissié s’échappait au ras d’un regroupement pour aller inscrire entre les perches un essai de quarante mètres. Le FCG se réveillait alors à la suite du numéro d’équilibriste de son demi de mêlée. Dax ne baissait pourtant pas le pavillon et inscrivait une pénalité à cinq minutes de la pause. Réaction immédiate des Isérois qui, après plusieurs temps de jeu, allaient offrir un joli décalage en bout de ligne à l’arrière Gengenbacher. Deuxième incursion dans le camp dacquois et deuxième essai pour des Grenoblois ultra réalistes (14-14, trente-sixième minute). Un réalisme symbolisé par le troisième essai isérois, une nouvelle fois œuvre de Pelissié. Profitant d’un en avant commis par l’attaque dacquoise, le neuf grenoblois effectuait pour la seconde fois une course de quarante mètres entre les rideaux de la défense landaise pour aplatir au son des cloches annonçant la mi-temps (21-14). Piqués dans leur fierté, les Grenoblois avaient infligé un cinglant 21-3 lors des quinze dernières minutes de la première période. Sans être au dessus de son adversaire, le FCG retournait au vestiaire avec trois essais d’inscrits, grâce à son réalisme et à la filouterie de son demi de mêlée.
La seconde période était plus pauvre en points et hormis une belle occasion d’essai de O’Connor, poussé en touche à un mètre de l’en-but, le public de Lesdiguières n’avait pas grand chose à se mettre sous la dent. Une pénalité de chaque côté plus tard, le FCG allait connaître plusieurs situations critiques à quelques mètres de son en-but. Mais la conquête des avants grenoblois faisait la différence et les « gros » subtilisaient la gonfle des mains dacquoises sur une touche puis dans un ruck. Après le gros travail des avants isérois, le tour était aux arrières de s’illustrer et Dalla-Riva, bien servi par Dupont, inscrivait le quatrième essai du FCG en bout de ligne. Les Grenoblois marquaient alors qu’ils n’avaient plus mis les pieds dans les vingt deux mètres adverses depuis dix minutes (31-17).
Dax ne décélérait pourtant pas et était tout près d’inscrire un second essai à dix minutes de la fin, mais Dupont revenu de l’aile opposée projetait l’ailier dacquois en touche, à deux mètres de la ligne. Le FCG allait tout de même céder cinq minutes plus tard après un maul dacquois écroulé. L’arbitre accordait un essai de pénalité aux visiteurs et pointait ainsi du doigt les difficultés iséroises à stopper les mauls adverses (pénalisés à quatre reprise sur ces phases de jeu).
Le FCG tenait pourtant sa victoire, la sixième de suite (31-24).

Retrouvez les réactions d’après-match ici

Crédit photo : Peppino

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire