Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 (J1) Aurillac – Grenoble : présentation

Par • 2 Sep, 2011 • Catégorie: Rugby

Ratée de peu l’an passé, l’accession en Top 14 est l’objectif annoncé du club isérois, plus gros budget de Pro D2, qui compte sur une entame réussie à Aurillac pour y parvenir.

15 mai dernier. Grenoble vient de se faire battre sur sa pelouse par Bordeaux-Bègles lors de sa demi-finale de Pro D2. Marc Chérèque, le président alpin, n’attend alors que quelques minutes après le coup de sifflet final pour afficher ses ambitions. « Nous venons de voir que le meilleur moyen pour monter en Top 14 est de finir premier. Cette première place sera donc l’objectif la saison prochaine. ». Le temps et la réflexion ont à peine entamé l’appétit des Grenoblois. Le troisième ligne Fabien Alexandre reconnaît ainsi à l’aube de ce nouvel exercice que « l’objectif est de faire mieux que l’an passé ». Voilà qui ne laisse guère d’alternatives aux Rouge et Bleus.

Encore fallait-il se donner les moyens de son ambition. Après le gros recrutement estival 2010, le staff dauphinois a cette fois-ci préféré miser sur une relative stabilité. Rayon départ, les deux jeunes pépites Marvin O’Connor (¾ aile, Bayonne) et surtout Thomas Bianchin (talonneur, Racing) sont les principales pertes. Neuf nouveaux joueurs sont arrivés dans la capitale des Alpes : Butonibualevu, Campo, Montagnat, Darbo, Pelenise, Beukes, Kopelani, Du Preeze et le revenant Browne dont on attend beaucoup sur les rives de l’Isère. Fabrice Landreau et le duo d’entraîneurs Franck Corrihons/Sylvain Bégon ont opéré un recrutement très ciblé, expérimenté et plutôt costaud physiquement. L’ossature de l’équipe étant restée, l’objectif est que la mayonnaise prenne rapidement.

Pour y parvenir, un gros travail de préparation a été effectué. Arrivé d’Auch à l’inter-saison, le talonneur Vincent Campo avoue ainsi « avoir eu l’impression de passer de rien à tout. Le rythme est beaucoup plus élevé qu’à Auch et je suis passé par des moments difficiles à cause de la grosse charge de travail imposée. » La part belle a évidemment été offerte au travail physique, de la musculation classique au beaucoup plus ludique (montée de l’Alpe d’Huez à vélo, rafting), l’objectif des « hors stade » étant de créer une cohésion rapide entre nouveaux et anciens. Le programme costaud imposé a par contre fait de la casse (voir par ailleurs).

Mais les rugbymen grenoblois ont également assez vite touché du ballon et les matchs de préparation, mitigés du point de vue des résultats (victoires à Montpellier et Aix-en-Provence, défaites face à Bourgoin et Oyonnax), ont avant tout servi à peaufiner les lancements de jeu. Car en Isère, on s’est souvenu que la mauvaise entame de l’an passé (deux revers et un nul à domicile au cours des quatre premières journées) avait probablement coûté la première place. « On ne maîtrise pas encore tous les systèmes de jeu qu’on utilisera cette année mais on en a bien fait 90% » précise par exemple Campo.

Le FCG sera donc à Aurillac pour faire un résultat. L’équipe cantalienne lui avait plutôt réussi lors du précédent exercice avec deux victoires au terme de deux confrontations serrées. Rien n’a en tout cas été laissé au hasard côté dauphinois puisque le staff est venu assister à Aurillac – Colomiers samedi dernier.

De nombreux forfaits au FCG
L’infirmerie est déjà bien remplie du côté de la capitale des Alpes. Montagnat (dos), Lakepa (bras) et Maréchal (épaule) sont out pour plusieurs mois alors que David (mollet), Nouhaillaguet (cheville), Chaplain, Daunivucu (genou) et L. Dupont sont également forfaits pour le match de samedi.
L’équipe : Gengenbacher – Daunivucu, Jahouer, Butonidualevu, Eymond – (o) Stewart, (m) Pellissié – Browne, Best, Alexandre – Farley (cap.), Hulme – Edwards, Kopelani, Mutapcic. Remplaçants : Fabro, Bouchet, Beukes, Driollet, Hunt, Dalla-Riva, Darbo, Dupreez.

Les matchs de l’an passé :
Aurillac – FCG 15-16
FCG – Aurillac 13 – 10

Crédit photo Margaux/fcgrugby.com

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire