Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Volley-ball Nationale 2 Masculine GVUC – Toulon 3-0

Par • 25 Sep, 2011 • Catégorie: A la une, Basket/Hand/Volley

Victoire nette et sans bavure des volleyeurs grenoblois qui s’imposent 3-0 contre des Varois vite résignés.

A Grenoble, gymnase Malherbe, Grenoble bat Toulon 3-0 : 25-23 (30′), 25-20 (22′), 25-18 (30′). Arbitres : MM. Magarian et Herrera. 100 spectateurs environ

Pour Grenoble : Kolev, Viron, Zurawski, Lebègue, Dunand, Dimitrieski ; libéro : Desgranges. Entraîneur : Claudio Zulianello.

Pour Toulon/Six-Fours/La Seyne : Dumont, Iwa, Denkou, Le Prado, Nazzi, Duboé ; libéro : Garrigues. Entraîneur : Jérémy Ullmann.

Que ce GVUC là dégage une impression de puissance, avec notamment un Petko Kolev déjà parfaitement intégré à sa nouvelle équipe et qui risque de faire très mal cette saison. La réception toulonnaise a ainsi été mise à mal durant toute la rencontre. Un harcèlement sans relâche qui a également fini par écorner la résistance mentale des visiteurs qui ont lâché prise après deux premiers sets pourtant serrés.
Ce n’était pourtant pas gagné d’avance. Certes l’équipe de Zulianello avait connu une préparation parfaite avec que des victoires lors des matchs amicaux d’avant-saison. Mais Grenoble avait également pris l’habitude de systématiquement s’incliner lors de l’entame du championnat depuis plusieurs saisons. Les pensionnaires de Malherbe se montraient ainsi très fébriles en début de rencontre. Iwa et consorts en profitaient… mais pas longtemps. Car l’ancien Toulonnais, Petko Kolev mettait la machine en marche. Au finish, le GVUC, encore très perfectible au bloc, empochait ainsi la première manche avant de doubler la mise au terme d’un deuxième acte quasi conforme à son devancier.
C’en était trop pour la formation d’Ullmann qui craquait complètement dès le début du troisième set, encaissant un 14-3 ponctué par un monstrueux contre du passeur local Dimitrieski. Iwa, de son aile, essayait de sonner la révolte en ramenant temporairement son équipe à six points (20-14). Mais c’était insuffisant pour inverser la tendance. Symboliquement, Kolev finissait le travail d’un service surpuissant. Les coéquipiers de Guillaume Dunand ont parfaitement lancé leur saison. Avant deux déplacements délicats dans le Sud-Ouest, c’est déjà ça de pris.



Retrouvez toute la gamme volley - chaussures, genouillères et sacs MIZUNO, ERREA, ASICS



Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire