Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Portrait de Yohann CARTERET, boxeur au Ring Grenoblois

Par • 20 Oct, 2011 • Catégorie: A la une, Divers

Après s’être essayé à la boxe thaï et le full contact, Yohann Carteret a rejoint le club du Ring Grenoblois en 2005 et est passé pro en 2006. Il revient sur sa préparation pour la saison et sur ses objectifs.

« Côté préparation il faut que je travaille le cardio à 100%. Là, je viens de perdre 10 Kg en 27 jours. Je suis passé de 88 KG à 78,400 KG . Il a fallu faire très attention à la nourriture tout en continuant le sport. Je mangeais peu mais en choisissant bien les aliments, notamment les protéines. Côté sport, je courrais 1h30 par jour avec un K-way, un survêtement et un gilet. Avant un des entrainements, je pesais 81,700 Kg ; au bout d’1h30 je n’en faisais plus que 79. Ma prochaine échéance : un gala de boxe le 15 décembre, puis ensuite l’objectif de ma saison, le tournoi de France ».

Il revient ensuite sur sa défaite contestable contre Medhi Madani le 15 octobre dernier à Grenoble :

« Je manquais d’entrainement, c’était mon premier combat. J’ai manqué de cardio sur ce match. Dès le 2ème round je n’avais plus de jus. Mais j’ai continué à faire le jeu. Le problème c’est que je cherchais trop à faire mal. J’essayais de le toucher avec une bonne droite. Un moment, il était vraiment moins bien. Même si je ne suis pas très content de mon combat, j’aurais pu faire beaucoup mieux, pour moi j’ai peut être pas gagné le combat mais je ne l’ai pas perdu. Un match nul aurait été beaucoup plus correct. Donc c’est important pour mon mental de me dire que je n’ai pas perdu ce combat. Maintenant j’espère avoir droit à une revanche tôt ou tard et là je serais prêt à 100%. »

Pour finir, il nous explique les difficultés de bien se préparer. Car même si Yohann Carteret est boxeur professionnel, il doit travailler à côté. Il réalise des inventaires et des missions d’intérims. Il est donc difficile pour lui de concilier les deux et a un emploi du temps bien rempli. Il s’entraine souvent le soir. Pour lui, la boxe est, et doit rester, avant tout un plaisir. L’argent qu’il gagne avec la boxe, lui permet avant tout de faire plaisir et de passer du bon temps avec sa femme et ses enfants.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de l’analyse du match par l’entraineur de Yohann Carteret : Patrick Mallaizée


Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire