Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 : Interview de Jonathan Best

Par • 16 Nov, 2011 • Catégorie: A la une, Rugby

Le troisième (ou deuxième) ligne du FCG nous présente l’opération Movember, revient sur le dernier bloc un peu décevant de sa formation et se projette sur le prochain qui s’annonce rude, à commencer par la réception de Bourgoin

Jonathan, peux-tu présenter l’opération « Movember », dont tu es l’initiateur au FCG ?
« C’est une opération que l’on a mise en place depuis 3 ans. Le principe, très à la mode en ce moment, c’est de garder la moustache durant tout le mois de novembre. Movember est né en Australie et ce sont les joueurs étrangers qui l’ont amené en France. L’objectif est d’aider des associations qui œuvrent en faveur du handicap et des clubs handisports. A la fin du mois de novembre, nous organisons un concours de la plus belle moustache et nous recueillons des fonds. Cela fait deux ans que nous reversions les dons à Entraide et Éveil qui s’occupe de transmettre l’argent à pleins de petits organismes. Mais cette année nous souhaitons trouver une association plus locale, plus proche de Grenoble. »

Comment t’est venue l’idée de lancer cette opération au FCG ?
« Le but était de se servir de notre notoriété locale en faveur de gens en difficulté. Nous, on a la chance de pouvoir faire du sport tous les jours, tandis que les personnes handicapées, eux, leur combat c’est le quotidien : se lever le matin, faire des choses seules … Ce sont des valeurs que l’on retrouve un peu dans le rugby comme combattre la douleur et pleins de choses comme ça. Moi, j’ai un frère handicapé donc je sais ce qu’est le handicap et c’est un sujet qui me tient à cœur. Nous; les joueurs, cela va rien nous coûter et ça va aider un bon nombre de famille. Ça part d’une bonne intention. »

Pour en venir au terrain, quel bilan tires-tu du dernier bloc de 5 matchs que vous venez de terminer ?
« Malgré le dernier bon match à Narbonne, où l’on a pris 5 points, on est un peu déçu. Sur les deux autres déplacements à Tarbes et à Aix, on aurait aimé rapporter au moins une victoire de plus. Pour le moral ça a fait du bien de prendre 5 points à Narbonne mais on n’est pas satisfait. Après tant mieux, ca veut dire que l’on a encore du travail pour être capable de gagner plus de matchs à l’extérieur. Maintenant on est déjà projeté sur le prochain match et le prochain bloc qui s’annonce déterminant. »

Justement, comment aborde- vous ce bloc qui s’annonce très difficile sur le papier ?
« On a un troisième bloc assez compliqué. On va jouer Dax, Oyonnax, Bourgoin et La Rochelle. En gros, on va jouer 3 des 5 équipes tête. On fera un bilan à mi-saison, il est encore un peu tôt pour tirer des enseignements. En tous cas, on est content d’être second et d’être encore dans les clous même si on sait que nos déplacements se sont joués à pas grand-chose. Cette année, on n’a plus d’objectif comptable sur les blocs comme l’année dernière. On prend les matchs les uns après les autres car il y a des choses qui vont bien une semaine et qui ne vont plus la semaine d’après. Le plus important est de bien préparer ce gros match contre Bourgoin qui est quelque chose de particulier, surtout pour moi. Ça fait 10 ans que je joue au FCG et là jouer le derby au Stade des Alpes ça va être un beau spectacle. Ça doit bien faire 10 ans que les deux équipes ne sont pas affrontées en championnat. Il y aura beaucoup d’émotions. Et puis on a envie de montrer que autant avant Bourgoin était devant mais aujourd’hui les deux équipes se valent. »

Comment allez vous préparer ce choc dans un stade qui n’est habituellement pas le votre ?
« Là d’abord, on a une petite semaine de coupure où l’on va pouvoir récupérer des blessés et réparer les petits pépins physiques. Après; tous les joueurs sont prêts pour le match. On n’a pas encore trop abordé cette équipe mais on a un petit peu regardé leurs matchs contre Auch et Tarbes, dimanche dernier. On sait à quoi s’attendre mais il faut se concentrer surtout sur nous. On va voir comment on va gérer cette pression devant 20 000 personnes. Tout le monde a envie de ce match et est motivé. Ça va être bien à l’entrainement, il y aura une bonne concurrence et on va tous se disputer les 15 places de titulaires. Concernant le stade, ca va être bien. L’histoire des repères je pense que c’est une connerie, un weekend sur deux tu joues à l’extérieur. Peut être que pour les buteurs ça aura une influence mais toute la semaine avant le match, ils vont s’entrainer à buter au Stade des Alpes. Ce qui sera plus dur à gérer c’est la pression par rapport au public. L’année dernière, les deux matchs qui avaient fait le plein à Lesdiguières avaient été un peu compliqués. On avait joué contre Lyon et la demi-finale. C’est deux matchs que l’on a eu du mal à gérer. Mais on aura envie de se racheter du match amical perdu contre Bourgoin et montrer que l’on est présent. »

Jonathan Best en bref :
Date de naissance : 02/08/1983
Poste : N°8
Taille : 193 cm
Poids : 108 kg

Crédit photo : fcgrugby.com

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire