Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 : Réaction de Fabrice Landreau après FCG – Aurillac 27-13

Par • 17 Jan, 2012 • Catégorie: A la une, Rugby

Fabrice Landreau revient sur le point de bonus offensif laissé au passage et sur la seconde période moins maitrisée des Grenoblois.

Pas trop déçu de ramener seulement 4 points alors que le bonus offensif vous tendait les bras ?

« Le plus important à retenir c’est que l’on a gagné. Après on a tenu le bonus offensif pendant 79 minutes et malheureusement on n’a pas su le tenir les 30 dernières secondes, c’est pour ça qu’il y a un peu ce goût amer. On a réussi à faire un 24 – 0 en première période et puis prendre un 10 – 0 en seconde. En seconde mi-temps on n’a pas su mettre la main sur ballon tout simplement. On a eu beaucoup de déchets au niveau de la touche et une mêlée qui n’était pas souveraine. On a trop laissé faire ces Aurillacois et on réalise des mauvais choix qui auraient pu inverser la pression. On a eu la possibilité en début de seconde période d’enfoncer le clou mais à chaque fois ça a été stérile avec des petites fautes de mains. Ce soir la victoire est là et c’est ça l’essentiel. Mais avoir fait une seconde mi-temps si peu aboutie après avoir pris tant d’avance en première période est frustrant. »

N’avez-vous pas voulu trop gérer votre avance en seconde mi-temps ?

« Je ne pense pas que l’on ai voulu la gérer, le début le montre bien. On a plusieurs occasion où l’on peut marquer ce 4ème essai pour nous donner plus de confort malheureusement on n’a pas su le faire. Pleins de petits mauvais choix et puis il faut rendre hommage aux Cantalous qui n’ont rien lâché, qui ont perturbé notre touche et notre mêlée. On encaisse cet essai à la fin qui n’est pas cruel du tout, il nous pendait au nez depuis un moment. Ce match me fait penser un peu au match contre Aix en Provence l’année dernière, où l’on avait inscrit 5 essais et puis on avait lâché ce bonus alors que le score était de 40 points pour Grenoble. On n’as pas fait assez preuve de conviction et de détermination dans cette seconde période. »

C’est un point de bonus que vous laissez filer ?

« Oui voilà c’est ce qu’on se dit. On a fait 8 matchs à domicile avec 5 ou 6 bonus offensifs, on s’est habitué. Alors là c’est vrai tout le monde est un peu frustré mais encore une fois le plus important c’est de gagner. Cela nous remet aussi un peu les pieds sur terre, on s’aperçoit que dans ce championnat rien n’est fait jusqu’à la fin. Pensons au présent, ne pensons pas au futur et oublions le passé. Là on va avoir deux déplacement très difficiles avec Carcassonne qui s’est incliné de très peu à Bourgoin, sur la sirène, et Mont de Marsan qui l’a emporté à Tarbes. Ce sera deux rendez-vous direct pour les phases finales, à nous maintenant de se reprendre à l’extérieur. »


Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire