Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 : Carcassonne – FCG 16-43

Par Frédéric Sougey • 22 jan, 2012 • Catégorie: A la une, Rugby

Porté par une mêlée conquérante, le FCG conforte sa première place après sa très nette victoire à Carcassonne malgré un début de match inquiétant.

Le staff et les joueurs ont beau répété – avec raison – que la saison est encore longue, il n’empêche que Grenoble a frappé un très grand coup à Carcassonne devant les caméras d’Eurosport. L’accession en Top 14 semble plus que jamais dans le viseur de Farley et ses coéquipiers. D’autant que, derrière, Dax a un peu coincé en concédant un nul sur sa pelouse.
Et pourtant, on pouvait légitimement s’inquiéter après le 1er quart d’heure de jeu. Après avoir lâché le point de bonus dans les dernières secondes face à Aurillac, les protégés de Fabrice Landreau se savaient en (relatif) danger avec deux déplacements périlleux consécutifs à négocier. Avant l’écueil Mont-de-Marsan, les Isérois devaient défier une formation de Carcassonne sur une dynamique ascendante et toujours difficile à manier sur ses terres.
Avec un déficit de 13 points (16-3) et une infériorité numérique à gérer (carton jaune pour Pélissié) après même pas 20 minutes de jeu, les affaires semblaient très mal engagées. Face au vent, Grenoble était privé de ballons et ne parvenait pas à se sortir de la pression imposée par les locaux. Rarement mis au sol, les Audois avançaient sur quasiment chacune de leurs offensives et profitaient de presque chaque opportunité pour alimenter le tableau d’affichage.
Pas forcément malheureux de certaines décisions arbitrales, les joueurs de Corrihons & Bégon allaient pourtant refaire surface à 14. En parvenant à enchaîner les temps en jeu, les visiteurs se montraient enfin dangereux. Si plusieurs actions échouaient à quelques mètres de la terre promise, l’efficacité au pied de Clément Darbo leur permettait de revenir petit à petit au score (16-9). La domination alpine s’intensifiait et, tout à fait logiquement, Nigel Hunt, en très grand forme ce samedi, allait à dame après une belle sautée de Pélissié qui a lui  confirmé ses aptitudes à l’ouverture.
« Les mouches ont changé d’âne » aurait pu dire un commentateur rochelais. La dynamique semblait en effet avoir clairement changé de camp. Pourtant, l’entame de la seconde période était difficile pour des Grenoblois ayant un peu de mal à s’adapter au vent. Seulement, Carcassonne gâchait quelques munitions et surtout le pack alpin allait systématiquement punir son homologue lors des mêlées. Darbo enquillait les points, Grenoble s’échappait et se permettait même de lâcher les chevaux dans les dernières minutes avec de très beaux essais signés Gengenbacher – après une percée plein centre, et Hunt.

Avec un buteur encore auteur d’un quasi sans faute, une mêlée qui a littéralement fini par plier son homologue pourtant réputée, des arrières très en jambes et un banc (Stewart et Jahouer ne sont même pas rentrés !) à faire pâlir d’envie de nombreuses écuries de Pro D2, tous les voyants semblent au vert. Seules les deux entames de mi-temps relativisent l’impression de puissance et de maîtrise affichée. Et encore Grenoble semble avoir suffisamment de marge pour se permettre ce genre de temps faibles. Le choc à Mont-de-Marsan s’annonce en tout cas très alléchant avec l’occasion pour le FCG d’assoir un peu plus sa domination sur le championnat.

Crédit photo : les Alpins

Partagez :
  • Print
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • PDF
  • Twitter
  • Wikio FR

Enregistrer un commentaire