Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Course d’orientation : interview de Théo Fleurent

Par • 31 Jan, 2012 • Catégorie: A la une, Divers

Théo Fleurent, président des Jeunes Orienteurs Grenoblois à tout juste 21 ans, nous présente son association et son sport : la course d’orientation.

Peux-tu te présenter et nous expliquer ton parcours en tant qu’orienteur ?

« Je suis licencié au club d’Annecy Sport Orientation et je suis le président des Jeunes Orienteurs Grenoblois. J’ai commencé la course d’orientation dès mon plus jeune âge car mes parents pratiquaient ce sport. Ça fait donc environ 17 ans que je suis orienteur. Petit à petit, j’ai progressé et je suis devenu à multiples reprises champion de France dans les catégories jeunes. J’ai donc intégré l’équipe de France Jeune et maintenant je fais partie de l’équipe de France Sénior. Ma plus grosse performance est la qualification à un Championnat du Monde Sénior où j’ai terminé 33ème. J’ai aussi été sacré champion de France Universitaire l’année dernière. »

Peux-tu nous en dire plus sur cette association dont tu es le président ?

« Ce n’est pas vraiment un club, c’est une association que l’on a créée entre potes. Il s’agit d’une sorte de structure de haut niveau pour la course d’orientation où nous mettons tout en commun afin de progresser un maximum et de rester au haut niveau. On organise des stages, des week-ends, des entraînements afin de se perfectionner dans cette discipline. On est 6 athlètes dans cette association plus un coach qui nous aide notamment sur tout l’aspect mental. Il faut savoir qu’en France il n’existe qu’une seule structure de cette sorte, il s’agit du Pôle France à Saint-Étienne. L’objectif était de créer une alternative à ce centre pour ceux qui n’ont pas le niveau pour y accéder et pour ceux qui font leurs études sur Grenoble. »

Présente-nous cette discipline encore méconnue du grand public et souvent assimilée à du loisir plus qu’ à un sport ?

« Nous sommes 7000 licenciés en France avec une Fédération et une équipe de France, mais nous sommes très peu à le pratiquer à haut-niveau. Il s’agit d’un sport très complet qui mêle à la fois l’endurance et la réflexion. En début de course nous recevons une carte très précise à échelle 1/1000ème où tous les obstacles sont signalés (reliefs, falaises, rochers, cours d’eau …) avec un parcours tracé dessus. Le parcours consiste à rejoindre des balises le plus rapidement possible avec la carte et une boussole. Il faut à la fois analyser la carte pour choisir le meilleur itinéraire et aussi réaliser ce parcours en un minimum de temps. Il faut trouver un juste milieu entre la vitesse et la réflexion. Les points les plus importants pour être un bon orienteur sont l’endurance, la concentration et le mental. Il faut aussi savoir s’adapter car on se déplace souvent sur des terrains inconnus dont la taille peut varier. Il existe différents formats de course : le sprint qui dure 15 minutes, la moyenne distance 30 minutes et la longue distance 1h40. Le sprint est un format de course qui peut très bien se faire dans des endroits plus « insolites » comme les villes ou les parcs. C’est le plus spectaculaire et le plus accessible pour le grand public. »

Quels sont les types d’entrainements que vous réalisez pour à la fois développer l’endurance et l’orientation ?

«C’est surtout l’hiver que nous nous entrainons car il s’agit de la période de préparation. Il faut à la fois développer la capacité physique et à la fois la lecture de carte car plus on va vite plus les éléments défilent vite. Il faut garder sa lucidité malgré la fatigue. Les terrains intéressants sont surtout dans le Vercors mais ils ne sont pas toujours accessibles l’hiver donc on peux difficilement s’entrainer sur l’orientation durant cette période. Pour développer le physique et l’endurance on fait pas mal de musculation, de la course à pied et du ski de fond. Ensuite, nous partons en stage à Alicante du 7 au 14 février afin de préparer au mieux la saison qui arrive dans de bonnes conditions climatiques. Nous allons travailler surtout la technique afin d’avoir une bonne base pour la saison. Il y a pas mal de bons spots là bas pour la course d’orientation et nous allons retrouver d’autres orienteurs européens, notamment le club suédois IFK Göteborg où est licencié le français Thierry Gueorgiou 10 fois Champion du Monde. Pour travailler l’orientation on fait pas mal d’exercices en cachant des éléments sur la carte par exemple pour se forcer à mieux analyser le terrain et à utiliser plus la boussole. Après, il n’y a pas de secrets, c’est le travail et notamment le travail pour être au top techniquement.»

Pour suivre l’actualité des Jeunes Orienteurs Grenoblois, rendez-vous sur le site http://www.jog-orienteering.fr/

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire