Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Le jeune de la semaine : Lucas Basset (course d’orientation)

Par • 1 Fév, 2012 • Catégorie: A la une, Athlé/Badminton/Tennis, Divers

Chaque semaine, Gre-Sports vous propose de découvrir un jeune et prometteur acteur du monde sportif grenoblois au travers son parcours, son actu’ et ses objectifs pour la suite de sa carrière. Cette semaine, Lucas Basset, champion du monde Junior de course d’orientation l’été dernier et membre des Jeunes Orienteurs Grenoblois.

Lucas, peux-tu te présenter et nous résumer ton parcours ?
J’ai 20 ans et je suis de la région lyonnaise, Vaulx-en-Velin plus précisément. Jusqu’à mon entrée au collège, j’ai testé pas mal de sports, notamment le badminton, le foot pendant une brève période, pas mal d’USEP avec l’école et du triathlon qui me plaisait pas mal – sauf la partie natation. C’est vraiment courir que j’aimais en fait, même si j’adore encore pratiquer aujourd’hui la plupart des sports pour me marrer. A partir du collège, la Course d’Orientation a commencé à me prendre pas mal de temps, et je n’ai plus fait d’autres sports en compétition. mais je fais maintenant beaucoup de ski de fond en hiver, pour l’entraînement et parce que j’adore ça, et bien évidemment de la course à pied, puisque c’est la composante principale de l’entraînement en course d’orientation. J’ai participé deux fois à la Sainté-Lyon en relais, mais sinon je me consacre à 100% à la CO.

Comment es-tu arrivé à cette discipline ?
J’ai commencé la course d’orientation à 7 ans au Club des Sports de montagne de Rillieux-la-Pape, toujours dans la banlieue lyonnaise, en suivant les traces de mon père, qui la pratiquait déjà depuis 2-3 ans. J’ai commencé à m’entraîner dans des parcs de la région lyonnaises de temps en temps, puis à courir avec mes parents sur des circuits adaptés pour les petits, puis tout seul sur ces mêmes circuits, et j’ai donc vite commencé la compétition. Quand on gagne des courses, surtout étant gamin, ça motive! C’est vite devenu ma passion, et je suis passé un peu par tous les échelons : le groupe ligue de la région RA, l’équipe de France Cadet, puis Junior, et enfin Senior depuis 2 ans (je suis officiellement sénior depuis le premier janvier maintenant, et était donc surclassé auparavant). Niveau compétitions, j’ai eu la chance de participer à trois championnats d’Europe Cadet, quatre championnats du monde Junior, quatre manches de coupe du monde Sénior et un championnat du monde sénior en tant que remplaçant. Donc ça se passe plutôt pas mal pour l’instant.

Tu as justement remporté les championnats du monde Junior l’été dernier, quelle est ton actu’ depuis ?
Alors, depuis les championnats du monde, qui ont eu lieu en août, j’ai participé à deux manches de coupe du monde, une en Republique Tchèque, où cela c’est passé pas trop mal, et une en Suisse où j’ai fait 22ème. Étant toujours Junior, j’étais vraiment content. Sinon, il y a eu les championnats de France de sprint, ou j’ai fait 3ème en Sénior aussi. Après octobre, la trêve hivernale commence, et il n’y a plus trop de compétitions. Mais c’est là que le plus gros de la préparation de la saison suivante se fait. On fait pas mal de volume, on est assez souvent en stage (3-4 jours toutes les deux semaines) et on essaye de démarrer la saison sur de bonnes bases. La grosse nouveauté de l’année pour moi, c’est que j’ai intégré l’INSA de Lyon, et que même avec des aménagements d’horaires, ça demande pas mal de flexibilité, toute une réflexion pour adapter l’entraînement et s’entraîner différemment par rapport à avant. Mais je pense que ça c’est plutôt bien passé, et j’arrive encore à m’entraîner de temps en temps les week-ends avec le JOG (les Jeunes Orienteurs Grenoblois) !

Quels sont tes objectifs pour la suite ?
Au niveau des objectifs à venir, tout dépendra des compétitions pour lesquelles j’arrive à me sélectionner. Étant passé Sénior, c’est sûr que la concurrence sera plus rude cette année et il faudra batailler! Mais si tout va bien, les deux gros objectifs de l’année seront les championnats d’Europe à Falun en Suède en mai, et les championnats du monde en Suisse à Lausanne en juillet. Sinon, si je ne me qualifie pas pour les Monde, il y aura les championnats du monde universitaires à Alicante en Espagne qui sont aussi une super compétition. Dans tous les cas je serai content !

Crédit photo : orienteering.org

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire