Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 : FCG – Tarbes 21-3

Par • 19 Mar, 2012 • Catégorie: Rugby

Dans des conditions climatiques très difficiles, le FCG a fait l’essentiel dans son stade ce dimanche en s’imposant face à une belle équipe tarbaise. Pour le spectacle, on attendra.

Pourtant, le FCG affichait ses bonnes intentions dès la première mêlée en infligeant une grosse pression sur le pack pyrénéen. Mais c’est Tarbes qui avait l’occasion par deux fois d’ouvrir le score dans cette rencontre fermée et hachée par les fautes de mains dues à la pluie qui s’abattait sur Lesdiguières.
Le TPR ratait les deux pénalités et le score restait vierge. C’est Valentin Courrent qui allait débloquer le compteur. Suite à la pénalité ratée par Tarbes, les Grenoblois récupéraient le renvoi au 22 et enchainaient de beaux temps de jeu. Ils poussaient même les adversaires à la faute sur une hors jeu. Le N°9 du FCG ne se faisait pas prier pour transformer la pénalité à 16 minutes de jeu. Le festival Courrent continuait puisqu’il marquait deux autres pénalités à la 30ème et à la 42ème minute.

Les Isérois étaient mieux dans cette seconde période mais ne concrétisaient pas les actions. Ils se mettaient même à la faute sur une grosse poussée du pack tarbais, ce qui permettait à Fortassin de réduire le score à 9 – 3. Mais le FCG allait réaliser le break à la 52ème minute. Fabien Gegenbacher réalisait une belle percée sur le côté droit et servait l’essai sur un plateau à Jonathan Pelissié qui n’avait plus qu’à aplatir. L’essai était transformé par Valentin Courrent et les Grenoblois menaient 16 à 3. Vincent Campo allait même alourdir l’addition à la 75ème minutes après une belle combinaison suite à une touche dans les 22 tarbais. Valentin Courrent allait connaitre son premier échec du match en voyant la transformation taper le poteau. Malgré l’envie de mettre un 3ème essai et d’empocher le bonus offensif, le score n’évoluait plus et le FCG remportait le match 21 à 3. Les Isérois se faisait même une dernière frayeur en voulant relancer dans leurs 22 après le retentissement de la cloche. Les visiteurs les contraient mais ne concrétisaient pas l’action.

Sur le même sujet :
Les réactions d’après-match

Crédit photo : Alain Thiriet

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire