Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Ligue Magnus – finale (M5) : Rouen – Brûleurs de Loups 5-1

Par • 4 Avr, 2012 • Catégorie: A la une, Hockey

Les Brûleurs de Loups n’ont toujours pas trouvé la solution pour s’imposer à Rouen. Sèchement battus 5-1, ils n’ont plus le droit à l’erreur dans cette finale.

A Rouen (patinoire Ile Lacroix), Rouen bat Grenoble 5-1 (0-0, 3-0, 2-1). Arbitres : MM Bergamelli et Hauchart, assistés de MM Dehean et Loos.

Gardiens :

Rouen : Lhenry. Grenoble : Raibon S, puis Quemener (52e min).

Les buts :

Rouen : 20’31 Mallette (Thinel, Desrosiers) [5-4], 25’27 Salmivirta (Mallette, Lampérier), 34’25 Mallette (Salmivirta, Lampérier), 41’55 Gutierrez (Rech, Janil), 51’36 Mallette (Desrosiers)[4-5].

Grenoble : 59’55 Baylacq.

Sanctions : 10′ de pénalités contre Rouen, 14′ contre Grenoble.

Dans ce qui constituait certainement le match décisif de la série, c’est Rouen qui est sorti vainqueur. Alors que Grenoble avait mis à profit ses deux matchs à domicile pour rétablir la situation et relancer la finale (2-2), c’est bien le club normand qui a repris l’avantage, hier soir.
A égalité à la fin du premier tiers temps, c’est une nouvelle fois lors du deuxième acte de la soirée que tous s’est décanté. En situation de supériorité numérique, Mallette ne mettait que trente et une seconde à ouvrir le score. Sans réactions, les Brûleurs encaissaient un second but cinq minutes plus tard, avant de compter un retard de trois longueurs, à la trente quatrième minute.
En un dernier tiers temps, dans l’antre des Dragons, effacer un tel déficit paraissait bien compliqué. Force est de constater que la suite de la rencontre a malheureusement confirmé ce que l’on pensait. Car même si Grenoble a « sauvé l’honneur », en inscrivant un but à cinq secondes du terme de la rencontre, par son capitaine Baylacq, Rouen n’a pas baissé le pied. En un peu plus de dix minutes de jeu, dans ce troisième tiers, les partenaires du gardien international Lhenry, qui apparaissait pour la première fois sur la glace dans cette finale, avait inscrit deux buts supplémentaire. 5-0, dont un triplé pour l’intenable Mallette, la messe était dite.
Et si Grenoble concluait la partie par sa seule réalisation, c’était bel et bien les Rouennais qui réalisaient la bonne opération. Désormais à une seule petite victoire du sacre national, la bande à Manavian peut être sacrée dès samedi, à Pôle Sud. Il faudra avant ça se défaire d’une équipe grenobloise revancharde, et qui n’acceptera surement pas de voir son éternel rival soulever la coupe Magnus sur sa glace. De quoi promettre à nouveau du très grand spectacle sur les bords de l’Isère, pour emmener cette finale jusqu’au bout, vers un septième match.

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire