Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Pro D2 : Interview de Franck Corrihons avant FCG – La Rochelle

Par • 13 Avr, 2012 • Catégorie: A la une, Rugby

Franck Corrihons revient sur le derby gagné le week-end dernier à Bourgoin et sur la motivation des joueurs pour le grand rendez-vous de ce week-end au Stade des Alpes, face à La Rochelle, qui pourrait être synonyme de sacre et de montée en Top 14.

Que retenez-vous de la victoire à Bourgoin ?

« Ce que je retiens surtout c’est que malgré le fait d’avoir fait beaucoup tourné l’équipe ce jour là, car on avait décidé de mettre au repos certains garçons, le niveau de l’équipe a été très bon. Malgré l’âpreté du combat, le fait que l’on ait joué à 14 pendant 40 minutes, on a su se sortir de ce match là et le remporter. C’est un signe que l’équipe a grandi et qu’il y a une certaine forme de maturité dans le groupe. Aujourd’hui, personne n’est indispensable. Le constat est que quelles que soient les personnes que l’on fasse jouer, le rendement de l’équipe est bon. C’est très intéressant pour nous entraineurs. »

Ce turn-over vous permet d’enchainer les matchs en cette fin de saison et de bien récupérer ?

« Notre objectif sur les 8 derniers matchs était de faire tourner un maximum en essayant de garder un équilibre assez cohérent. La rotation permet d’avoir des joueurs au repos ou seulement sur le banc des remplaçants. Hormis 3 – 4 garçons qui ont enchainé quasiment tous les matchs, les 2/3 de l’équipe tournent constamment. Même si il y a un peu de fatigue physique, le mental prend le dessus et on fait des choses formidables. On joue un titre de Champion de France, une montée en Top 14 et des matchs de haut niveau donc l’énergie qui se dégage de la préparation des matchs nous permet de réaliser de bonnes rencontres malgré la fatigue. »

La perspective du titre ce week-end au stade des Alpes doit faciliter la tâche des entraineurs pour motives les troupes…

« La motivation, depuis que l’on est passé 1er contre Bourgoin au Stade des Alpes, est toute simple : c’est de rester en tête. C’était notre discours quasiment tout au long de la saison. De plus, le groupe se gère mieux qu’auparavant et il est plus dans l’auto-gestion. Nous, on est juste des béquilles. Ils n’ont plus trop besoin de nous, aujourd’hui. On les aide simplement sur les dimensions stratégiques, sur des vidéos, sur des préparations de matchs. Lorsqu’arrive le jour J, le jour du match, ce sont de grands garçons. Ils savent se prendre en main et font preuve d’une grande maturité et ça suffit pour se préparer. Vu les enjeux des matchs, on n’a pas trop à intervenir et les préparations sont très simples. »

Tous les joueurs doivent vouloir disputer cette rencontre, le choix de l’équipe alignée ne doit pas être évident pour vous…

« Les choix sont difficiles tous les week-ends, mais d’autant plus quand on joue au stade des Alpes devant notre public. De plus, le match sera télévisé et ça peut être le match de la montée donc c’est sur que l’on fait des joueurs déçus voire très déçus. Quand on annonce le groupe et les remplaçants, les 10 ou 15 garçons non retenus ne peuvent qu’être déçus, puisqu’ils ont participé aussi activement à certains matchs. Nous, en tant qu’entraineurs, le match a débuté dans la semaine à l’annonce de l’équipe et des remplaçants. C’est les moments les plus difficiles pour nous car il y a forcément beaucoup de frustration. »

Il faudra à la fois contenir la 2nde meilleure attaque du championnat mais aussi marquer des essais pour remporter les 5 points synonyme de titre…

« La Rochelle a eu un début de saison assez difficile car ils ont eu un changement de staff, l’arrivée d’une dizaine de nouveaux joueurs donc ils ont voulu révolutionner tout ce qui avait été mis en place depuis de nombreuses années donc ça a pris un peu de temps. Mais aujourd’hui cette équipe tourne à plein régime. Depuis 4-5 matchs ils sont en train de marquer des bonus offensifs, de retrouver des bases très solides, un jeu très léché, bien huilé avec de bons repères. Ce n’est plus du tout la même équipe de début de saison donc ça va être un match très compliqué. D’autant plus qu’ils ont encore besoin de points pour assurer une place en demi-finale à domicile. Ils vont venir ici décomplexés, sans pression, ils seront d’autant plus dangereux. Il faudra que l’on soit très sérieux samedi pour remporter ce match. »

Un beau stade, un beau public, deux grandes équipes, tous les ingrédients seront au rendez-vous pour une belle fête …

« C’est le moment ! Il y a des moments charnières, des moments clés dans une saison qu’il ne faut pas manquer. Pour l’instant les grands rendez-vous que l’on nous a présenté cette saison, on ne les a pas raté que ce soit à domicile où à l’extérieur. Là c’est Le rendez-vous de l’année avec un grand L. On sera devant notre public très nombreux, dans un stade magnifique, devant une belle équipe avec le couronnement d’un titre peut être au bout de ce match. Donc oui c’est vraiment le rendez-vous de la saison et j’ose espérer que l’on ne le rate pas. On a toujours su gérer la pression autour de ce genre de matchs. Il faut qu’elle soit extrêmement positive car il y en aura forcement. Je pense que les joueurs seront au rendez-vous au niveau de l’investissement . Après, le résultat je ne le connais pas et je ne peux pas le prédire à l’avance. Mais en terme d’investissement et de comportement il est certain que les joueurs répondront présents ! »

Justement, la pression n’est-elle pas plus difficile à gérer avant ce match pour les joueurs et le staff ?

« Non, c’est de la pression positive. Aujourd’hui, on n’a plus qu’une marche à franchir. Sur les 4 derniers rendez-vous, il nous faut gagner un seul match. La pression est forcement moins importante que l’année dernière contre Bordeaux où le couperet était vraiment là en cas de défaite. Imaginez que l’on ait qu’un ou deux points d’avance, là oui il y aurait une pression très forte en cas de défaite. Aujourd’hui, on a le luxe d’avoir cette 1ère place dans la poche avec 16 points d’avance sur le second donc c’est vraiment un confort énorme que les joueurs se sont payés, car les matchs ils les ont gagnés on ne leur a rien donné. On a cette chance de pouvoir jouer ce match avec une pression moindre sur le résultat donc la pression est gérable et moins forte que la saison dernière ou que sur certains matchs cette année à l’extérieur. A nous de la gérer positivement pour qu’on lâche tout sur le terrain et que l’on prenne beaucoup de plaisir à jouer ce match et à partager ces moments là avec nos supporters. »

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire