Gre-Sports

Le site d'actu' sur les clubs et sportifs grenoblois

Top 14 : Stade Français – FC Grenoble 35-6

Par • 25 Jan, 2013 • Catégorie: Rugby

Trop souvent pénalisés et punis sur presque chaque erreur, les rugbymen du FC Grenoble se sont lourdement inclinés sur la pelouse du Stade Français (35-6) ce vendredi 25 janvier pour le compte de la 16ème journée du Top 14. Retour sur terre ou accident de parcours pour le surprenant promu ? L’avenir le dira.

A Paris, stade Charléty, Stade Français bat Grenoble 35-6 (mi-temps : 11-6). Arbitre : S. Clouté.

Les points :
– Pour le Stade Français : 4 essais Doumayrou (36′), Sinzelle (45′), Turinui (66′), Williams (74′) ; 3 transformations Dupuy (45′, 66′, 74′) ; 3 pénalités Dupuy (28, 33′, 49′)
– Pour le FCG : 2 pénalités Pélissié (15′, 21′)

Évolution du score : 0-3, 0-6, 3-6, 6-6, 11-6 – mi-temps – 18-6, 21-6, 28-6, 35-6

Avertissement : Jahouer (49′) à Grenoble.

Stade Français : Bonneval (Porical, 77′) – Sinzelle, Turinui, Doumayrou (Fainifo, 59′), Warwick – (o) Williams, (m) Dupuy (Fillol, 77′) – Missoup, Lyons, Burban – Papé, Flanquart – De Malmanche (Wright, 71′), Sempéré (Bonfils, 50′), Attoub (Parisse, 57′).

FCG : Tuculet – Nicolas, Jahouer (Butonidualevu, 59′), Coetzee, Waqaseduadua – (o) Laharrague (Darbo, 69′), (m) Pélissié – Vanderglas, Sowerby (cap.) (Faure, 54′), Best (Alexandre, 54′) – Beukes (Farley, 59′), Hand – Edwards (Taukeihao, 57′), Hégarty (Buckle, 69′), Mutapcic (Fabro, 54′).

Dans la froideur francilienne(-2° affiché au thermomètre au coup d’envoi), la domination initiale des locaux restait stérile. Fort d’une conquête à son avantage – notamment sa touche avec quelques munitions volées sur lancés adverses – le FC Grenoble se montrait lui diablement efficace avec deux pénalités de Jonathan Pélissié (0-6, après 20 minutes de jeu).
Puis ce fut le néant. Pas tant au niveau des intentions – les Isérois produisant par intermittence du jeu et se créant des situations – qu’au niveau du tableau d’affichage. Ce dernier restait en effet désespérément bloqué à 6 unités pour les visiteurs.
Dans le même temps, Paris marquait lui 35 points et 4 essais (dont 21 points en l’espace de 20 minutes) et surtout punissait les Grenoblois à la moindre petite faute.
Une correction qui fait mal. D’autant qu’on pouvait légitimement espérer un nouvel exploit du FCG chez un adversaire pas vraiment transcendant depuis le début de la saison. Grenoble pouvait changer de catégorie avec une victoire et intégrer symboliquement le Top 4. Cette défaite ne remet aucunement en cause le fantastique début de saison des troupes de Corrihons & Bégon. Ni la possibilité de viser les play-offs. Reste que Grenoble n’a finalement gagné qu’une seule fois loin de ses bases, face à l’UBB lors de la première journée, et a peut-être affiché ses limites. Le déplacement à Mont-de-Marsan, dans deux semaines, en apprendra certainement davantage sur les capacités de l’équipe à jouer le haut du classement.

Be Sociable, Share!

Enregistrer un commentaire