Fleur-Isère - Laurent Bonnot « Du beau spectacle »

affiche fleurisere 2017Le GUC Escrime accueille bientôt le désormais traditionnel Fleur’Isère. Une compétition qui se déroulera dans l’ancienne patinoire de Grenoble les 26 et 27 mars. L’occasion de voir à l'œuvre les meilleurs fleurettistes français du moment. On en parle avec le président du GUC Escrime, Laurent Bonnot, qui revient aussi sur les prochaines échéances de ses escrimeurs.

GUC Escrime : 100 licenciés actuellement, âgés de 4 ans (baby-escrime) jusqu’à 60 ans (vétéran).

Le Fleur’Isère fin mars

« C’est une grosse compétition puisque c’est les demi-finales des championnats de France de fleuret. On va accueillir les meilleures équipes et meilleurs fleurettistes de France chez nous. Des athlètes qui étaient présents aux derniers Jeux Olympiques à Rio et médaillés pour certains. Je n’ai pas encore une liste exacte des participants, car cela se met encore en place, mais il y aura la crème du fleuret. Ça va faire du beau spectacle. 48 équipes seront présentes et on aura en permanence 24 matches en parallèle, cela donne une idée du rythme de la compétition. »

Les prochaines échéances

« La semaine précédente au Fleur’Isère, les plus jeunes auront un Open à Chambéry. Et puis en fin de saison, le 10 et 11 juin, nous organisons les championnats Auvergne Rhône-Alpes pour les catégories M11 et M14. Donc une compétition pour les petits, dans laquelle nos escrimeurs défendront les couleurs du club. Il y a aussi les championnats départementaux le 7 mai prochain. Ils se dérouleront à Moirans, des championnats dans lesquels les M9 et M11 devraient bien marcher. »

Les objectifs de la saison

« Les objectifs sportifs cette saison, c’est essentiellement que les adhérents prennent du plaisir, s’amusent et continuent l’année prochaine. Après, nous avons quelques jeunes escrimeurs qui marchent bien dans les catégories M11 notamment et qui pourraient faire de très bons résultats au championnat Auvergne Rhône-Alpes, ça serait pas mal. »

Les escrimeurs à surveiller de près

« Comme je le disais, c’est chez les petits que les chances sont les plus grandes. Nous avons le jeune Hippolyte en M11 qui fait de belles prestations. Je retiendrais aussi Lara en M11 également, mais malheureusement elle se blesse souvent, pas forcément à l’escrime d’ailleurs, j’espère pour elle que c’est passager. »